France Gendron

Bonjour, je me présente France Gendron.

Depuis mon tout jeune âge, le domaine de l'éducation m’a toujours attirée. Je voulais faire n'importe quel métier, pourvu que ce soit avec des enfants. Native de Rimouski au Québec, la seule opportunité qui s'offrait à moi à ce moment était le diplôme en enseignement. Donc, quelques années plus tard, je suis devenue une enseignante diplômée de l'Université du Québec à Rimouski en 1998. Parfois, en région, les emplois sont précaires, donc je suis déménagée à Québec après ma formation pour aller rejoindre mon mari. N'ayant pas de possibilité d'emploi en enseignement, j'ai eu la chance de travailler dans le domaine de la petite enfance durant 4 ans. J'ai travaillé avec tous les groupes d'âge, de la pouponnière (3 mois) au groupe des plus vieux, les 4 ans. Par la suite, je me suis dirigée vers les services de garde, mais cette fois-ci en milieu scolaire. Encore une fois, j'ai travaillé auprès de tous les groupes d'âge, de la maternelle à la 6e année et ce pendant 8 ans.

Au printemps 2010, je commençais à faire de la suppléance dans les écoles au primaire quand le projet de l'Alberta est venu frapper à notre porte. Moi, mon conjoint et ma grande fille qui a maintenant 20 ans sommes arrivés à Fort McMurray à la fin d'août 2010. Cela n'a pas tardé que j’ai commencé déjà à travailler pour la garderie chez Mme Piccolo à l'École Boréal. À cette époque, il y avait seulement un local avec un groupe multiâge. À ma première journée, je devais seulement remplacer une employée malade pour la journée. À la fin de celle-ci, on m'a demandé de faire la semaine et à la fin de la semaine, on m'a demandé de rester à temps plein. Je m'étais laissé prendre au jeu. J'avais comme but en arrivant en Alberta de travailler dans un autre domaine que l'éducation, j'étais curieuse de découvrir autre chose, je voulais faire changement. Au printemps qui suivit , j'ai reçu une offre d'une compagnie qui n'a aucun lien avec l'éducation et j'ai fait le grand saut, changement de carrière. Après 3 ans d'absences auprès des enfants, je réalisais qu'il me manquait beaucoup à mon petit bonheur quotidien. Alors, en août 2015, je suis revenue frapper à la porte de l'école Boréal, mais cette fois-ci pour travailler du côté de l'école avec l'équipe de Mme Sonia. Tout de suite, une belle opportunité s'offrait à moi : le groupe de la prématernelle 3 ans. Quel beau défi qui m'attendait! Le plaisir a durée jusqu'en février et une nouvelle offre arriva. L'école devait trouver une remplaçante pour l'enseignante du groupe de 2e année parce que celle-ci quittait pour un congé de maternité. J'étais vraiment stressée et j'avais peur de ne pas être à la hauteur parce que je n'avais pas eu vraiment la chance de pratiquer ma profession. Mme Sonia était confiante que je ferais du bon travail et elle m'a rassuré qu'il fallait bien commencer quelque part. Bien entendu, j'ai accepté ce nouveau défi qui a durée une année.

Maintenant, je suis fière d'être responsable de la prématernelle pomme d'Api du groupe des 3 et 4 ans de l'école Boréal.

Également, je suis heureuse de vivre la joie et le bonheur grâce à vos enfants qui m'entourent. Je me fais demander souvent, mais ou tu prends toute cette énergie pour travailler avec les petits? Ou encore, quel est ton secret pour garder ton beau sourire? La réponse est facile à dire : c'est grâce à vos enfants! Ce sont eux qui rechargent mes batteries. Avec leur curiosité, leur questionnement, leur émerveillement pour un rien, leur joie de vivre, etc. Il est simple d'être épanouie avec eux. Mon but est que l'enfant garde son sourire et soit heureux tout simplement à venir à l'école. Si vous avez des questions ou autres commentaires, n'hésitez pas à communiquer avec moi.

Merci pour votre confiance et au plaisir!